Système solaire combiné thermohybride

 
Qu’est-ce qu’un système solaire combiné ?
Un système solaire combiné, ou SSC, est une installation qui assure à la fois la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage d’un logement. Elle fonctionne grâce à l’énergie solaire.
Un fonctionnement proche de celui du chauffe-eau solaire
Le Système Solaire Combiné (SSC) a un fonctionnement très proche de celui du chauffe-eau solaire. Des panneaux solaires thermiques, généralement posés sur le toit du logement, sont composés de capteurs solaires capables d’emmagasiner la chaleur qu’ils reçoivent de la part du soleil. Ils la transmettent ensuite à un fluide caloporteur jusqu’à un ballon de stockage. L’eau chaude est alors redistribuée à travers la tuyauterie dans le réseau d’eau chaude sanitaire (lavabos, douche) et dans les appareils qui émettent de la chaleur (radiateurs, plancher chauffant).
 

Le SSC a plusieurs usages 

Chauffer votre maison. Grâce aux rayons du soleil et à vos capteurs, vous chauffez un fluide caloporteur qui est transporté dans tout votre logement au travers d’un circuit de chauffage central.
Produire de l’eau chaude sanitaire. De la même façon que pour le chauffage, le fluide caloporteur transmet de la chaleur à votre eau sanitaire par le biais d’un échangeur thermique. Vous pouvez en bénéficier dans toutes les pièces de votre logement.
Chauffer une piscine. Au printemps ou à l’automne, vous pouvez tout à fait profiter de votre SSC pour faire grimper de quelques degrés l’eau de votre piscine.
 

Il existe des différents modèles de SSC 

Le système à hydroaccumulation. Dans celui-ci, la chaleur produite est stockée dans un ballon d’eau chaude, qui alimente votre réseau au fur et à mesure de vos besoins.
Le système direct. La chaleur alimente directement des dalles ou des murs chauffants, par l’intermédiaire d’un fluide caloporteur. Le stockage se fait alors dans ces éléments plutôt que dans un ballon.
Le système mixte. Il combine les deux technologies que nous venons d’évoquer.

 
Avantages et inconvénients d’un système combiné solaire

Les avantages de ce système de chauffage 2 en 1
Investir dans un Système Solaire Combiné permet de diminuer vos factures d’électricité et de gaz de façon conséquente. En effet, votre eau est fabriquée directement depuis vos panneaux solaires thermiques. Alors que le Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) permet uniquement de produire de l’eau chaude sanitaire, le SSC permet de faire fonctionner vos radiateurs ou votre plancher chauffant.
En plus des économies que vous allez réaliser grâce à l’installation d’un SSC, il s’agit d’un système écologique, qui n’émet pas de gaz à effet de serre pour fonctionner. L’énergie solaire est une énergie renouvelable, parfaite pour réduire votre empreinte carbone.
Attention ; cependant  il est difficile de couvrir 100 % de vos besoins en eau chaude et chauffage avec une installation solaire combinée. Vous devez donc prévoir de l’associer avec d’autres systèmes de chauffage, comme une pompe à chaleur par exemple.
 
Les inconvénients
Le principal inconvénient du SSC est qu’il ne permet pas de couvrir 100 % des besoins du foyer en eau chaude et en chauffage. On considère qu’il en couvre en moyenne 60 %. De ce fait, il est nécessaire de vous équiper d’un second système afin de vous chauffer convenablement. Différents types de chauffage d’appoint existent, avec des coûts plus ou moins élevés.

 
Tarifs, aides et rentabilité

Le prix d’un système solaire combiné

Le coût d’installation d’un SSC dépend de plusieurs facteurs : vos besoins, la surface que vous souhaitez chauffer, la taille de votre toit, etc. En moyenne, le prix d’un Système Solaire Combiné se situe entre 15 000 € et 20 000 € pour une maison. Cela correspond à 10 m2 à 20 m2 de capteurs.
Cet investissement peut paraître très conséquent, mais il est généralement rentabilisé en quelques années, car il permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. De plus, des aides financières existent pour amortir plus facilement ces montants.

 
Les aides financières pour l’installation d’un SSC

La TVA à taux réduit. Pour l’installation de panneaux thermiques ou d’une pompe à chaleur, la TVA est de 5,5 %. Cela réduit donc le coût final de votre installation.
L’éco-prêt à taux 0. C’est un prêt à taux d’intérêt nul pour financer des travaux de rénovation énergétique. L’installation doit servir à produire de la chaleur, ce qui est le cas pour des panneaux solaires thermiques.
MaPrimeRénov’. Cette subvention concerne les travaux d’isolation thermique et l’installation d’un nouveau mode de chauffage. Vous pouvez faire une simulation d’aides sur le site officiel FAIRE.
La prime énergie. Pour l’installation d’un système combiné, elle peut aller jusqu’à 4 000 € en fonction de vos revenus.

 
La rentabilité d’un SSC

Il est tout à fait légitime de vous demander si le fait d’installer un système combiné solaire est rentable ou pas. La bonne nouvelle est que votre investissement dans un tel équipement est en moyenne amorti en 7 à 10 ans, en fonction de votre situation géographique, de vos habitudes de consommation et de la nature de votre logement.
Même si le coût est relativement élevé au départ, il s’agit donc d’un investissement rentable à moyen terme.

 
Une installation et un entretien très simple

Installer un SSC
Afin de procéder à la pose d’un système combiné solaire, il est nécessaire de disposer d’un circuit de chauffage central. Si ce n’est pas le cas chez vous, il est obligatoire d’en installer un.
Attention: cependant  les travaux peuvent être assez conséquents pour le faire.
Faire appel à un artisan certifié RGE Qualisol
L’installation d’un SSC nécessite une certaine expertise. De ce fait, il est essentiel de vous tourner vers une entreprise ou un artisan qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). La spécificité Qualisol garantit que la personne est spécialisée dans les installations d’équipements solaires thermiques domestiques.
En faisant appel à un professionnel qualifié, vous vous assurez d’être mis en relation avec une personne qui connaît toutes les spécificités de votre installation. Le travail proposé est donc de qualité. De plus, si vous souhaitez bénéficier de subventions de la part de l’État ou de collectivités locales, il est obligatoire de travailler avec un artisan qualifié.